Floutage de gueule ?

Dans le débat médiatico sécuritaire du moment, un sujet bien plus vaste qu’il n’y paraît au premier abord :

Du contrôle d’identité (prérogative de police) à l’identification automatisée (reco faciale) publique ou privée,
De l’avis du Défenseur des droits, du débat national demandé par la CNIL sur la reco faciale,
De l’évaluation en ligne des personnes (et en particulier des fonctionnaires police/justice … (après TripAdvisor, un futur `PoliceAdvisor’ ou ‘JusticeAdvisor’ ?) : sorte d’émanation privée d’un crédit qui n’a rien de social.
De la mise en oeuvre du RGPD, du droit à l’image,
De la protection des biens et des personnes (prérogative de police), un policier qui n’est plus en service est-il un citoyen comme les autres ou un soldat de la République mobilisable 24/24 7/7 ?
De la publication des données de santé : la publication des dossiers de santé de nos futurs policiers, soldats … et Président(e)s de la République aujourd’hui enfants et mineurs concourt-elle à la protection des biens et des personnes dans l’espace public et dans le temps ? (la continuité de l’État – État, émanation du peuple souverain – remise en question par l’État lui-même).
De la protection des biens et des personnes (prérogative de police) encore et de l’interdiction à venir des applications de type street view qui enfreignent la législation (à ma connaissance, la publication des façades des habitations doit faire l’objet d’un accord explicite du ou des propriétaires).
De … etc, etc,
Bien sûr que les policiers doivent être protégés, tout comme l’ensemble des citoyens … vers une reconnaissance faciale floutée ?
De véritables choix de société en perspectives.
Dommage que les médias ne traitent le sujet que par le “gros bout de la lorgnette” (petite dédicace au regretté PIEM).

================================
Autres articles :
République Faciale ou Reconnaissance Française ?
Toute personne bien portante …

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.