Parlez dans l’Hygiaphone

On a l’air de mérous
coincés dans l’aquarium
Mais faudra qu’entre nous
je casse le plexiglas
Et qu’un jour, Mimi,
je te parle en face

Lorsque les premiers hygiaphones sont apparus, il y a eu un tollé dans la population. D’un côté, le personnel se trouvait enfermé dans un bocal, de l’autre les visiteurs plaignaient leurs interlocuteurs, perdaient tout contact direct avec leurs banquiers, agents des p&t et au sens large avec leurs administrations et l’Etat. L’hygiaphone était sensé protéger les uns et les autres de toute propagation de germes et de virus.
L’expérience montra que cet objet devint un réceptacle à postillons et à bactéries et petit à petit fut supprimé.

En réaction à une personne qui justifiait l’utilité de la reconnaissance faciale « lorsque l’on présente sa carte d’identité au guichet » … : A-t-il évoqué une émanation de « l’état plateforme » où nous serions devant des écrans tactiles avec des caméras et insérerions notre carte d’identité biométrique pour pouvoir traiter un problème ou un dossier ? Après validation de notre identité via reconnaissance faciale, nous serions alors en relation avec une intelligence artificielle, au moins pour l’assistance de 1er niveau. Une version améliorée des serveurs vocaux.
Comme au distributeur de billets, nous aurons dans les premières versions des choix à faire sur cet écran tactile. Face aux progrès de la technologie, et pour « humaniser » la relation (relation homme machine en remplacement de la relation citoyen état, toujours la communication confondante), on vous affichera un interlocuteur en image de synthèse, peut être avec la même couleur de peau que vous, avec le même accent local. Il est encore trop tôt pour savoir si tout un chacun pourra choisir (comme sur son gps auto) le timbre de la voix (masculin ou féminin) ou si nous pourrions avoir quelque exigence quant à la plastique de cette image de synthèse (si tu es blonde à forte poitrine, ça m’intéresse aussi). Une Marianne virtuelle dans une préfiguration des maisons France Services ? Encore faudrait-il que la 5G ou que la fibre arrive jusque là … en rase campagne, j’en doute.

Ce type d’interaction est déjà opérationnel dans notre quotidien … intelligence artificielle mise à part. Dans les fast foods, vous pouvez passer commande sur un écran tactile, et payer dans la foulée en insérant votre carte bancaire dans la petite fente sous l’écran …

Une étude a montré que ces écrans tactiles ne réceptionnaient pas que des postillons …
Un vrai sujet de santé publique !

Bientôt au bout du fil
Tu n’auras plus personne


Quelques liens :

IA : Crédit Mutuel veut déployer IBM Watson dans 100% de ses métiers
McDonald’s : des traces de matières fécales retrouvées sur tous les écrans tactiles testés
Bornes tactiles : un vrai nid à bactéries

1977

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.